Université de droit de Montpellier: communiqué des élu.e.s régionaux.ales de la France insoumise

En tant qu’elu-e-s régionaux-ale.s d’Occitanie,  nous avions été profondément choqué-e-s de l’agression qu’avait subi les étudiants pacifiques de l’université de droit de Montpellier par un groupe de nervis, soutenu par le doyen de l’université. Nous avions manifesté notre soutien aux etudiant-e-s victimes de ces violences et à tous ceux et toutes celles qui se battent contre la sélection à l’université.
Quelle a été notre surprise de découvrir dans la presse les déclarations d’un témoin clé qui aurait subi des pressions de la part de la police. Quelle surprise de découvrir également que cette enquête n’était pas menée de manière à faire toute la lumière sur ce qu’il s’est passé ce jeudi 22 mars.
Nous en appelons à Mr Collomb, ministre de l’intérieur, afin que la vérité soit faite sur cette affaire en toute impartialité, même si sont confondus  » d’éminents » professeurs de droit. Nous en appelons également à Mme Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, qui doit exiger que la justice passe pour toutes les victimes de cette agression inqualifiable, afin que ce genre d’exaction ne se reproduise plus au sein de l’université qui doit être un lieu de partage et d’émancipation.