Castres-Toulouse : cesser la fuite en avant autoroutière

Le Conseil régional a été saisi par le Préfet de Région à propos de l’aménagement de l’itinéraire Toulouse-Castres dans le cadre d’une mise en concession autoroutière. La commission permanente du conseil régional du 1 juillet a émis un avis positif concernant ce projet qui sera soumis à l’enquête publique d’ici la fin de l’année.
J’ai fait le choix de voter contre cet avis car ce projet n’intègre pas les alternatives au projet autoroutier.
Le sud du Tarn mérite mieux que cette fuite en avant. C’est pourquoi j’ai rappelé les interrogations largement partagées concernant la pertinence de ce projet, son impact écologique, le coût prévisionnel du péage et des déficits d’exploitation engendrés qui resteraient à la charge des collectivités locales.
D’autres projets d’aménagement de l’itinéraire Castres-Toulouse existent, moins couteux et plus efficients, assurant la gratuité pour les usagers, l’amélioration de la fluidité du trafic et de la sécurité.
Il est urgent que le conseil régional cesse son soutien à ce projet autoroutier et s’engage réellement en faveur de l’étude des alternatives demandées notamment par plusieurs collectivités locales du sud du Tarn et un collectif d’associations.

Guilhem SERIEYS
Conseiller régional, membre de la commission permanente
Délégation du Parti de Gauche et de la Nouvelle Gauche Socialiste – Liste Nouveau Monde en commun